18 avril 2017

CFTC BPCE Sa soutient Frères d'ovalie.( actions humanitaires à Madagascar)



Frères d'ovalie est une association à but non lucratif venant en aide à Madagascar, à des écoles d'handicapés et de valides, ainsi qu'à un orphelinat et bien sûr, comme son nom l'indique à une école de Rugby.





Elle est composée uniquement de bénévoles et fonctionne sur base de dons financiers ou en nature, émanant de particuliers, d'entreprises, de collectivités locales ou d'association.

Consultez notre site:

freresovalie.fr


La CFTC de BPCE SA, a souhaité soutenir " frères d'ovalie" , si vous aussi vous pensez pouvoir nous aider, que vous soyez des particuliers, entreprises, associations, écoles, club de rugby,institutionnels), vous trouverez sur notre site, les besoins que nous avons répertories, ainsi que les moyens de nous contacter ou de faire parvenir vos contributions.


 par avance, merci à tous

7 avril 2017

CFTC BPCE Sa: résultats élections professionnelles BPCE Sa, merci

les élections professionnelles ont donné le résultat suivant:
UNSA: 57.61%
SNB: 17.04 %
CFTC 13.59%
CFDT 11.70 %

La CFTC a baissé, mais a conservé ses 2 élus cadres au Comité d'entreprise
elle a perdu ses élus techniciens dans un contexte de réduction drastique du nombre de TECH a BPCE

En délégués du personnel: la CFTC a conservé  2 élus cadres, elle en a perdu 2, mais le nombre de postes ouverts était réduit de 4 (2 tit et 2 supp)
elle a perdu ses élus techniciens dans un contexte de réduction drastique du nombre de TECH a BPCE



Nous n'avons pas réussi à faire passer l'UNSA sous la 50% et nous le regrettons, car elle a maintenant 4 ans pour signer seule tout type d'accord. Les trois syndicats majoritaires même ensemble, ne pourront s'opposer à rien.
Dans le cas de la loi El Khomri, dans le cas où les trois minoritaires signeraient un accord et pas l'UNSA, l'entreprise devrait organiser un référendum d'entreprise pour qu'il soit valable ( c'est pas fait !)

Dans ce nouveau contexte, vous pouvez toujours compter sur nous pour vous assister, n'hésitez

MERCI à tous pour votre participation
MERCI de nous avoir choisi
MERCI pour votre soutien
MERCI pour la confiance
MERCI d'oser vouloir
Renoncer à la fatalité
Oser, réinventer, travailler dans la dignité
Refuser l'inacceptable et anticiper l'indémodable
Choisir, vouloir et être
Etre une façon de vivre ensemble
La simplicité plutôt que l'ornementation
L'authenticité plutôt que le dogme
Ignorer les révérences
Revendiquer un cœur
Choisir l'audace
Vouloir être soi-même
Etre de ce qui va arriver
Vouloir que les femmes et les hommes
Osent, réinventent, travaillent au nom de valeurs élémentaires
Car la vie d'une femme, la vie d'un homme, quelle qu'elle soit, quel qu'il soit, n'a pas de prix et n'est pas qu'une voix de plus ou de moins dans un scrutin.



5 avril 2017

CFTC BPCE Sa: La forme insolente des entreprises du CAC 40

Le parisien.fr

>|10 mars 2017, 10h27|12



Les entreprises du CAC 40 ont dégagé un bénéfice supérieur à 75 milliards d'euros, une performance qui n'avait pas été atteinte depuis 2010. Dans ce contexte, les actionnaires vont voir leurs dividendes augmenter

2016 sera une année prolifique pour les entreprises du CAC 40. Selon une étude du cabinet Ricol Lasteyrie Corporate Finance, 38 des 40 entreprises de l'indice phare de la bourse de Paris ont vu leurs bénéfices flamber de 32,6% pour atteindre plus de 75 milliards d'euros. Du jamais vu depuis 2010 !

Selon les analystes, cette performance intervient pourtant dans un contexte de croissance molle avec une année difficile dans certaines zones du monde comme au Bresil, Nigéria, Russie mais aussi en Europe. Selon les analystes, les performances des grands groupes français s'explique en partie grâce aux actions entreprises pour une meilleure maîtrise des coûts. 

Comme en 2015, le podium des plus gros bénéfices en 2016 reste dominé par la BNP Paribas puis par AXA et Total. (7,7 milliards d'euros) , devance toujours AXA (5,8 milliards) et Total (5,6 milliards).

Le secteur automobile retrouve aussi sa bonne santé. Renault a engrangé un bénéfice de 3,4 milliards d'euros en hausse de 21,1% par rapport à l'année précédente. Chez PSA qui vient de s'offrir Opel, la performance est encore plus spectaculaire avec un résultat 1,7 milliard d'euros en hausse de 92,4% ! A noter la bonne performance de Bouygues avec 723 millions d'euros en hausse de 81,6%. De son côté, la foncière Klépierre qui va bientôt être remplacée par Atos dans le CAC 40 a vu son résultat progresser de 333 % à 1,1 milliard d'euros.  

 
 

Seulement trois entreprises plongent dans le rouge. Si Engie a divisé son déficit par 10 par rapport à 2015, sa perte est encore de 415 millions d'euros. Nokia-Alcatel et Publicis ont aussi été chahutés.  

Les actionnaires gagnants


Ces résultats vont bénéficier aux actionnaires. Les stars de la cote vont distribuer près de 45 milliards d'euros. Ainsi le rendement moyen de l’indice sera de l'ordre de 3,4 %, ce qui reste largement supérieur aux obligations d'Etat. Dans l'automobile, Renault augmente son coupon de 31% par rapport à 2015 à 3,15 euros par action. Peugeot SA reprend une distribution (0,48 euro) pour la première fois depuis 2011 de dividendes. Michelin et Valeo ont fait progresser leur rémunération de 14% et 25%.

 Malgré des pertes, Publicis pour faire de l'oeil à ses actionnaires va de son côté augmenter de 15,6% malgré ses pertes. Idem pour Airbus qui passe son taux de distribution à 105% contre 40% l'an passé malgré une chute de 631% de ses résultats en raison de charges exceptionnelles.  

Bonnes perspectives pour 2017


Pour 2017, la situation devrait être encore plus favorable pour les entreprises françaises. Même si les élections présidentielles en France sont une source d'inquiétudes, plusieurs éléments vont dans le bon sens comme les dépenses sur les infrastructures aux Etats-Unis promises par Donald Trump, la reprise dans les pays émergents et la fin de la déflation dans certaines zones ce qui va permettre aux entreprises d'augmenter leurs tarifs.  



Notre avis:

Groupe BPCE : 4 milliards de résultats en augmentation de 27%
Un contexte difficile évoqué par la DRH en NAO.
Une augmentation de 0.4% pour les salaires inférieurs à 60 KE !!!

4 avril 2017

CFTC BPCE Sa: NAO ouverte en octobre 2016

Réveil en sursaut de la DRH, qui cette fois se précipite avant même que la CFTC ait remis ses demandes.
Une séance surréaliste et pour tout dire totalement bâclée.

  • la Direction a annoncé que compte tenu de la très mauvaise situation économique ( résultat du Groupe 4 milliards en hausse de 27 % !!!) les augmentations seront très limitées.
La DIRECTION MET A LA SIGNATURE, UN ACCORD, AUGMENTANT LES SALAIRES DE MOINS DE 60 KE de 0.4%

La CFTC a transmis ses demandes à la DIRECTION après, sans qu'elle en tienne compte.

nous vous les détaillerons après délais de signature du projet de la direction

Info du DRH: Un salarié de BPCE Sa est augmenté en moyenne tous les 3 ans !!!
Pas vous ?  écrivez à la DRH, vous avez été oubliés

3 avril 2017

CFTC BPCE Sa: Participation au vote des élections professionnelles



Arrêté des votes à lundi 3/4 A 15 H

Taux de participation global : Comité d'Entreprise

Nombre
Cadres Titulaires
Cadres Suppléants
Techniciens des Métiers de la Banque Titulaires
Techniciens des Métiers de la Banque Suppléants
Total
Taux de participation
40,89 %
40,61 %
34,07 %
33,52 %
39,96 %
Inscrits
1 411
1 411
182
182
3 186
Réponses
577
573
62
61
1 273

Taux de participation global : Délégués du Personnel

Nombre
Cadres Titulaires
Cadres Suppléants
Techniciens des Métiers de la Banque Titulaires
Techniciens des Métiers de la Banque Suppléants
Total
Taux de participation
40,75 %
40,61 %
34,07 %
34,07 %
39,92 %
Inscrits
1 411
1 411
182
182
3 186
Réponses
575
573
62
62
1 272

Attention le vote s’arrête jeudi à 14h, en l'absence de quorum ( 50 % des inscrits) il y aurait un deuxième tour ( pitié pour les arbres)

Rappel: si vous êtes en vacances ou en mission éloignée ( Inspection !) , vous pouvez quand même voter.
  • accédez au site :voxaly.com et suivez la procédure

30 mars 2017

CFTC BPCE Sa; licenciement, congés maternité

LE LICENCIEMENT DONT LES MODALITÉS ONT ÉTÉ ABORDÉES DURANT LE CONGÉ MATERNITÉ EST NUL

Aucun employeur ne peut rompre le contrat de travail d’une salariée lorsqu’elle est en état de grossesse médicalement constaté, pendant l’intégralité des périodes de suspension du contrat de travail auxquelles elle a droit au titre du congé de maternité, qu’elle use ou non de ce droit, et au titre des congés payés pris immédiatement après le congé de maternité ainsi que pendant les dix semaines suivant l’expiration de ces périodes.
Il résulte d’un arrêt rendu le 1er février 2017 par la Cour de cassation que le fait d’examiner avec une salariée, durant son congé de maternité, les modalités de son futur licenciement économique est une mesure préparatoire prohibée, qui rend nul le licenciement prononcé à l’expiration de la période de protection.
C’est en s’appuyant sur l’article 10 de la directive 92/85/CEE du 19 octobre 1992 sur les travailleuses enceintes, que la Cour de cassation a largement dépassé l’interdiction légale de signifier la rupture du contrat durant le congé de maternité, en prohibant la prise de « mesures préparatoires au licenciement ».
L’arrêt du 1er février rejette le pourvoi formé par un employeur à l’encontre d’un arrêt de cour d’appel ayant retenu l’existence d’actes préparatoires au licenciement pour motif économique. Bien que le licenciement ait été prononcé près de deux mois après la fin du congé de maternité la cour d’appel a constaté l’existence, pendant le congé de maternité, d’actes préparatoires au licenciement de la salariée.


Soc. 1er février 2017 n°15-26250

29 mars 2017

CFTC BPCE Sa: Évolutions du travail, que prévoient les Français ?


Interrogés sur les transformations du travail, les Français se disent attachés à leur temps libre. Ils ont aussi intégré l’idée d’une flexibilité accrue du contrat de travail.  
par Virginie Leblanc  28/03/2017  Entreprise & Carrières

Évolutions du travail : que prévoient les Français ?
© Olivier Le Moal
Les Français interrogés sur leurs priorités dans leur travail, désignent comme première préoccupation le fait de préserver assez de temps libre (47 %) ! Devant l’assurance de disposer de revenus réguliers (44 %). Juste ensuite, vient la question du sens qu’ils peuvent trouver dans leur travail (41 %). Tels sont les premiers résultats marquants d’une étude* menée par JLL, conseil en immobilier d’entreprise, auprès de 1 009 actifs*, intitulée “Travail liquide, augmenté, disrupté – Pour quel futur les Français sont-ils prêts ?”, dont Entreprise & Carrières a obtenu l’exclusivité. L’objectif étant de comprendre quelle sera la portée des transformations technologiques sur leur travail.
Flexibilité accrue. « Les Français sont très attachés à leur qualité de vie au travail, à l’équilibre des temps entre vie professionnelle et personnelle, souligne Flore Pradère, responsable de la recherche entreprise chez JLL. Toutefois, face à un environnement économique de plus en plus chahuté et “disrupté”, ils aspirent bien plus au changement que ce que l’on pourrait penser. Contre toute attente, ils croient davantage en une flexibilité accrue du contrat de travail, qu’en la fin de la hiérarchie – 17 % seulement jugent ce scénario crédible, tandis que 53 % croient en la fin du CDI. » Avantage du travail flexible pour eux : la possibilité de sélectionner leurs missions et de personnaliser leur rythme de travail.
“Alternactifs”. En outre, 70 % des Français considèrent que les bouleversements du monde du travail influenceront leur métier, et deux tiers les réprouvent, craignant une dégradation de leurs conditions de travail. Parmi les quatre travailleurs sur dix qui se déclarent confiants, les “alternactifs”* sont séduits par l’idée que de nouveaux métiers pourront émerger.
Fin du bureau attitré. Autre évolution analysée par l’étude : « Bousculant les projections communément admises, les Français semblent avoir déjà bien intégré l’idée que l’avenir ne sera plus au bureau attitré : 59 % estiment crédible ce scénario. Et 70 % des actifs interrogés plébiscitent l’idée de smartbuildings : des immeubles intelligents qui leur permettraient de paramétrer au plus juste leurs activités. À l’avenir, ils viendront dans l’entreprise pour collaborer, coopérer, cocréer, et pour y trouver le plus grand confort possible », observe Flore Pradère.
* Enquête en ligne réalisée par l’institut CSA auprès de 1 009 actifs. Parmi eux, 897 salariés et 112 “alternactifs”, autoentrepreneurs à plein temps ou cumulant un emploi salarié et une activité indépendante.
Notre avis:
est-ce vraiment cela que vous pensez ?

28 mars 2017

CFTC BPCE SA :Les tours Duo à Paris, dans le 13e, futur siège de Natixis


Tout était prêt, manquait « juste » le locataire pour commencer les travaux. Le deal a été signé vendredi dernier :
 la banque Natixis (groupe BPCE) s'installera d'ici à quatre ans dans les 90.000 mètres carrés de bureaux du projet « Duo », dessiné par Jean Nouvel pour le propriétaire de ces lieux encore virtuels, la foncière Ivanhoe Cambridge, filiale immobilière de la Caisse des dépôts du Quebec. Implantées au bord du périphérique, au bout de l'avenue de France dans le 13e arrondissement, les deux tours, de 122 et 180 mètres, tout en angles, que l'architecte a voulu comme désaxées et en équilibre instable, vont nettement modifier le paysage du quartier d'affaires, en transformation depuis vingt ans. Vinci devrait démarrer les travaux d'infrastructure dès cette semaine. Outre les espaces de bureaux modernes, généreusement éclairés, arborés même en hauteur, les tours abriteront un hôtel, un « sky bar » découvrant des vues inédites sur Paris et sa banlieue. Au rez-de-chaussée, des commerces et une sortie de métro de la ligne 10 devraient garantir une certaine porosité avec la rue et la ville.
L'investissement - qu'Ivanhoe Cambridge ne souhaite pas communiquer, pas plus que le loyer payé par Natixis - dépasse les 500 millions d'euros et vient conforter la bonne santé du marché immobilier francilien, qui a consommé près de 20 milliards d'euros en 2016. Il confirme aussi le besoin des entreprises de regrouper leurs troupes dans des espaces plus fonctionnels. La banque, qui emploie 16.000 personnes dont plus de 10.000 en France, est aujourd'hui installée dans une myriade d'immeubles avenue Pierre-Mendès-France, non loin de son futur siège, et autour de la gare de Lyon. Bill Tresham, le patron monde d'Ivanhoe Cambridge, venu à Paris pour la signature, mesure l'aubaine : « Un tel contrat, quatre ans à l'avance, c'est historique ! Les tours étaient sur le marché depuis 2013. » Il s'était engagé auprès de la Ville à ne pas commencer les travaux avant d'avoir préloué la moitié des surfaces. Ce chantier souligne aussi une moindre aversion des Parisiens pour la hauteur. Le débat est encore vif depuis la fin de la construction du quartier de Beaugrenelle dans les années 1980. Pourtant, aucun recours contre le permis des tours Duo. A l'autre bout de la ville, le Palais de justice, qui culmine à 160 mètres, sera bientôt achevé et la tour Triangle, porte de Versailles, attend ses autorisations définitives pour grimper jusqu'à 180. D'autres sont en projet : deux tours à côté de Duo, six de l'autre côté de la Seine sur la zone Bercy Charenton. Autant de portes monumentales qui marquent clairement, au sein du Grand Paris, le territoire et les limites de la capitale.
Catherine Sabbah, Les Echos

27 mars 2017

CFTC BPCE Sa: Agenda de la semaine du 27/3 au 31/3

La CFTC de BPCE Sa vous souhaite une bonne semaine.
Au programme:
Mercredi.
  • A 10h commence le vote électronique des élections professionnelles de BPCE Sa.
Jeudi.
  • Comité d'Entreprise


  • ORDRE DU JOUR
    • 1. Approbation du procès-verbal du 28 février 2017
    • 2. Information-consultation sur le projet d’évolution de l’organisation du pôle digital/
    • gouvernance des données
    • 3. Information-consultation sur le projet d’adaptation du secrétariat général IT/ pôle TEO
    • 4. Information sur le projet de transfert de la fonction achats d’IT-CE, I-BP, BPCE-IT et
    • Natixis vers le GIE BPCE Achats
    • 5. Information-consultation sur le projet de regroupement au niveau de BPCE SA ............
    • 6. Information-consultation sur le projet nouvelle organisation du SGDJ
    • 7. Présentation des résultats 2016 de l’intéressement
    • 8. Information-consultation sur le Bilan social 2016 :
      • Rapport de la commission emploi-formation
    • 9. Présentation du dispositif d’écoute interne Diapason